The Mighty Blog

Uncanny Avengers #19

Uncanny Avengers est une série qui "dérange" à cause de son côté "too much". En effet, Rick Remender ne connait aucune limite et n'hésite pas à détruire la Terre (et la quasi totalité de sa population) pour le bien de son histoire. On sait qu'un retour à la normale est à prévoir. Mais, Remender assume complètement et nous offre une histoire captivante dans laquelle la Terre reviendra. Mais à quel prix ?

Eimin est la seule Apocalypse Twin en vie mais elle est arrivée à ses fins en créant un havre de paix pour les mutants et à détruire l'humanité. Plus que ça, elle a aussi pu ranger les X-Men à ses côtés. Seuls deux mutants se sont rebellés. Ils sont accompagnés de Wasp. Ce qui ne fait pas beaucoup. Mais ils sont rejoints par Thor qui est arrivé pour venger la Terre aidé d'une armée de super-vilains.

J'avoue le précédent épisode m'avait laissé sceptique sur un point : le rôle de Magneto et, plus généralement, celui des mutants sur la Planet X. Bien sûr avec les 6 ans qui se sont écoulées entre la fin de la Terre et le début de cet arc, cela permet de supposer que certains mutants se trouvent satisfaits de la situation. Dans cet épisode, on découvre le Council-X, formé d'anciens X-Men comme Cyclops, Cable, Jean Grey, Storm ou encore Jean Grey, et on découvre qu'ils ont accepté la situation plus qu'ils ne l'approuvent. Mais Eimin les tient et arrive à les convaincre que Havok (et Beast) est un ennemi.

Pour le reste de l'épisode, on a affaire un épisode "classique" de Rick Remender mêlant dialogues, actions, choix cornéliens, surprises, trahison... Encore une fois, il maîtrise sa narration et nous cache pas son but : faire voyager les héros dans le passé et changer la situation. Mais cela implique un changement radical dans la vie de Havok - personnage que Remender écrit toujours aussi bien. On devine alors que, certes, les gentils réussiront mais la question est : "à quel prix ?". Et ça relance l'intérêt qu'on pouvait perdre en se disant "ok c'est bon, on le sait ça va changer, on lit les autres séries Marvel" puisque, à l'instar de Fear Agent, ce sont les héros qui seront affectés et non pas le monde qui les entourent.

Voir un comics avec un dessinateur comme Daniel Acuña est un argument de taille poussant à l'achat. C'est beau et chaque personnage a son apparence propre (on le note bien sur les deux Psylocke) permettant une lecture très agréable.

Uncanny-Avengers-019-CoverUncanny Avengers #19

Marvel Comics • "Avenger the Earth part. 2" par Rick Remender & Daniel Acuña • $3.99
Je me répète mais c'est tellement vrai : on devine où on va mais le voyage est tellement plaisant qu'il serait dommage de s'en priver. Cet épisode de Uncanny Avengers me rappelle pourquoi je lis ce titre et que j'attends les prochains numéros avec impatience. Il s'agit de l'un des meilleurs titres de Marvel.