The Mighty Blog

Uncanny Avengers #23

Si le prochain événement de Marvel Comics, Axis, trouve sa source dans cet épisode de Uncanny Avengers, Rick Remender fait surtout le point sur l'état de santé de son équipe. Un épisode de transition mais qui marque les changements initiés par le scénariste depuis le début de la série.

Une fois n'est pas coutume, je vais entamer cette critique en parlant de l'aspect graphique parce que ce n'est pas très beau. Enfin, ça commençait plutôt bien, je cernais dans le trait de Sanford Greene une influence certaine des travaux de Kevin Nowlan ou de Larry Stroman. Mais cela dégénère assez vite. D'abord avec le look plus que douteux de Wolverine, mais aussi parce que Greene trouve d'autres sources d'inspirations et mélange le tout sans réelle cohérence. On se retrouve ainsi avec du Milo Manara ou des influences "manga" sans plus rien comprendre. On regarde même plusieurs fois les crédits pour être sûr que l'épisode est dessiné par une seule et unique personne. La scène avec Rogue et Scarlet Witch est terriblement moche, il n'y a pas d'autres mots. Heureusement, le dessinateur se rattrape avec un découpage dynamique et une composition d'images sans faute.

Avec un bon dessinateur, cet épisode aurait pu figurer dans mes coups de coeur de la semaine dernière tellement Rick Remender raconte des choses intéressantes. D'abord, il fait un point sur Wasp et comment elle se sent depuis la fin de l'arc précédent. Ensuite, toujours avec notre héroïne, le scénariste installe sa relation avec Havok comme quelque chose qui tiendra avec l'âge grâce à un flashforward qui annonce l'arrivée prochaine d'Axis.

L'autre chose qui installe c'est la relation entre Wanda et Rogue, plus complexe que celle des deux tourtereaux. La Sorcière a deux raisons de se rapprocher de la mutante : d'abord le sort réservé à Wonder Man et ensuite la culpabilité de se sentir responsable de l'état de sa collègue. Quant à Rogue, encore plus perdue qu'au début de la série, et qui avait décidé de faire confiance à Wanda, se voit reculer en arrière d'une bonne dizaine de pas.

Enfin, je parlais succinctement de Wonder Man mais lui aussi se retrouve dans une situation interessante, ainsi que Sunfire, et qui semble voué à rester comme cela. L'autre chose que nous dévoile Remender c'est comment les arcs précédents se déroulent vis-à-vis de la série Captain America. Le scénariste a bien joué avec l'intemporalité des deux actions pour finalement les emboîter avant le cataclysme annoncé en fin d'épisode et qui pend au nez des héros depuis Uncanny Avengers #1.

Mais au sujet de la continuité, tout comme dans Captain America, j'ai du mal à saisir comment vient s'immiscer tout cela avec l'intrigue de Jonathan Hickman dans Avengers et New Avengers. En effet, voir Steve Rogers et Thor cohabiter avec Iron Man et Beast me parait impossible vu la fin d'Avengers #34. Wait and see, comme dirait nos amis de chez Marvel.

Uncanny-Avengers-023-CoverUncanny Avengers #23

Marvel Comics • Par Rick Remender & Sanford Greene • $3.99
Épisode de transition mais rudement bien fait. Remender installe les nombreuses conséquences de son premier acte et prépare la suite qui mène à Axis. Malheureusement, la partie graphique n'est pas au rendez-vous.