The Mighty Blog

Uncanny Avengers #24

En route vers Axis, l'événement qui chamboulera le Marvel Universe à partir du mois prochain. Et cela commence notamment dans les pages de Uncanny Avengers écrit par le scénariste de l'event, Rick Remender. Mais vers quoi nous emmène cette route justement ?

Autant le dire de suite, Remender ralentit le rythme de sa série pour nous emmener vers Axis. Enfin, toute proportion gardée. On bascule très rapidement dans le vif du sujet. Mais, en ce début d'épisode, il préfère continuer à montrer comment les personnages sont influencés par arc précédent avant de les balancer sans aucun répis dans l'action du suivant.

Le scénariste reprend la continuité de Magneto #9 et révèle le fameux plan - tout du moins du partie - de Red Skull. Sincèrement, je ne sais pas où nous emmène le scénariste et l'événement est assez énigmatique sur pas mal de points pour ne pas le deviner. Surtout qu'on imagine bien que les 4 mutants sortiront du camp de concentration que Red Skull a basé à Genosha.

L'avenir est donc flou dans un certain sens et c'est ainsi que Remender (et Marvel) nous tient en haleine et sans nous faire de fausses promesses. De plus, en connaissant le travail du scénariste, on sait que ses débuts d'arc ou ses épisodes de transition ne dévoilent pas de suite les enjeux.

J'avoue que les premières pages de l'épisode de Salvador Larocca n'étaient pas déplaisantes. Mais la colorisation de Dean White n'est pas en raccord avec le dessinateur. On ne peut pas blâmer le coloriste sur ce point puisque depuis des années (X-Trem X-Men), le dessinateur opte pour ce genre de couleurs. Pourtant, il a un trait très 90's et une colorisation plus sobre comme pour Carlos Pacheco lui irait mieux. La fin de l'épisode, le dessinateur reprend en plus ses "mauvaises habitudes" enfin, ce qui me déplait le plus chez lui.

Uncanny-Avengers-024-CoverUncanny Avengers #24

Marvel Comics • Par Rick Remender & Salvador Larocca • $3.99
Impossible de juger encore ce que donnera Axis et même de savoir vers quoi on va. Mais l'épisode affirme le ton de Remender et qu'il est bien motivé pour continuer à nous offrir de bonnes histoires avec ce titre.