The Mighty Blog

Uncanny Inhumans #1

Ils débarquent et prennent une place toujours plus importante chez Marvel, ce sont bien sûr les Inhumains ! Charles Soule reste sur le titre, et retrouve Steve McNiven, son camarade depuis Death of Wolverine, pour donner un nouvel élan à la série. Débuts réussis ? Pas sûr...

On l'a bien compris, les inhumains vont devenir encore plus importants chez Marvel. Pas autant que veulent le (faire) croire les sites conspirationnistes (souvenez-vous : on devait tuer tous les mutants, ou tous les rendre inhumains...), mais il est vrai qu'avec la diversification de l'offre, ils sont plus présents. Avant la série All-New Inhumans, c'est Uncanny qui se lance, après un prologue réussi.

Sauf que ce numéro ne marche pas vraiment, pour plusieurs raisons, la principale étant le format. Soule a fait un boulot fabuleux pour créer un univers sur la série précédente, et on a l'impression qu'il est forcé de tout rappeler ici pour les nouveaux lecteurs. Je comprends bien que les auteurs, ainsi que le relaunch, font que le titre va attirer de nouveaux lecteurs, mais les prendre par la main comme ça, c'est juste lourd. Les dialogues sonnent complètement faux, à base de "Ah bonjour "personnage qui a tel et tel pouvoir", comment s'est passé ta grosse quête des précédents chapitres ?", en gros des rappels lourdingues à des intrigues précédentes.

Je ne dis pas qu'il faut pousser le lecteur à lire les anciens numéros, mais de là à tout rappeler comme ça, il y avait peut-être mieux à faire. Je pense que tous les lecteurs ont par exemple commencé les X-Men en plein milieu d'une saga il y a des années, et ont réussi à comprendre. Là pour les Inhumains, il était bien possible de la rendre accessible à tous sans nous prendre pour des débiles. Regardez ce qu'a fait Joss Whedon à l'époque sur les Astonishing X-Men : il a pris la suite de plein d'intrigues, mais ça se lit sans aucun problème...

C'est dommage parce qu'il y a de bonnes choses dans ce titre, même si elles sont souvent ternies par d'autres éléments derrière. Déjà, le bond en avant de huit mois a bien servi, vu qu'on découvre un monde complètement changé : l'équipe a de nouveaux membres comme le montre la couverture, et les ajouts du Fauve et de la Torche des FF pose énormément de questions intéressantes. En prime, Soule écrit un Kang menaçant et surpuissant, n'hésitant pas à balancer ses ennemis sur un champ de test nucléaire pour les achever.

Il y a énormément d'intrigues lancées, aussi bien entre les personnages qu'avec des ennemis encore mystérieux. Encore une fois, ça va être construit sur le très long terme, et il y a tellement de choses dans ce numéro que ça pourrait presque faire trop si le rythme n'était pas aussi bon. Malgré des dialogues lourds, on est face quelque chose qui pose plein de questions, et donne vraiment envie de lire la suite. La nouvelle équipe peut se révéler géniale, toutes les histoires du précédent volume ne sont pas résolues, et il reste un bon milliard de choses à visiter dans cet univers.

En plus, il est accompagné par un Steve McNiven en très grande forme, même si ses visages sont étonnamment moches sur certaines cases. Il a certes sorti de plus belles gueules dans le passé, mais le reste du numéro compense, entre le cadrage ou les scènes d'action complètement dingues. La mise en scène force le respect, et rappelle que c'est un des meilleurs dessinateurs du moment. Mention spéciale à son Hank McCoy, absolument fabuleux et plus animal que jamais.

Uncanny Inhumans (2015-) 001-000Uncanny Inhumans #1

Marvel Comics • Par Charles Soule & Steve McNiven • $3.99
Je vais donner le bénéfice du doute à Charles Soule, qui signe là un numéro presque "forcé", pour ramener de nouveaux lecteurs à une série qu'il mène avec brio depuis longtemps. Il a tout pour réussir une nouvelle saga brillante, et s'il arrive à rendre ça moins lourd, ça peut devenir excellent.