The Mighty Blog

Uncanny Inhumans #2

Après un premier épisode décevant, Charles Soule retente d'accrocher son lectorat avec la suite de ses Uncanny Inhumans. Opposée à un Kang bien décidé à les détruire, la famille Royale pourrait bien disparaître...

Après un premier épisode relativement décevant car beaucoup trop "forcé", on retrouve les Inhumains, pour ce qui se devait d'être le numéro d'accroche du lectorat. On dirait bien que Soule a réalisé ça, et donc il se lâche beaucoup plus ici, pour une lecture plus agréable, beaucoup plus épique, et bien plus rythmée.

On assiste donc à la fameuse explication entre Medusa, Johnny Storm, et Black Bolt, pour un triangle amoureux qui va se développer et promet beaucoup. La situation de Medusa et Bolt est plutôt intéressante, entre un roi qui a abandonné le trône et sa reine en même temps, et une reine forcée de prendre le pouvoir, et qui pourrait y prendre goût. Ce petite côté "Game of Thrones" est toujours présent dans les intrigues, et reste un des éléments les plus intéressants de la série.

Kang commence aussi à jouer avec le Temps, afin d'exterminer ses ennemis, et pour la première fois depuis longtemps, il est montré comme autre chose qu'un vulgaire méchant de seconde zone. Pour une fois, on a une vraie menace, qui fait directement des victimes, et c'est un régal. Son plan et l'astuce de Beast pour s'en sortir sont impressionnants, et la course contre la montre de ce numéro amène avec le lecteur sans aucun problème vers une dernière page marquante.

Les soucis de narration du premier numéro semblent donc effacés, et on aurait limite pu commencer par là. A la rigueur, faire un numéro double pour éviter le côté chiant de l'introduction aurait été une bien meilleure idée, parce que les Inhumains ont bien besoin de ça pour asseoir leur popularité. En attendant, ce second numéro remet la barre haute, là où elle aurait dû être dès le départ, et donne le vrai coup d'envoi du titre. Il se passe énormément, les dialogues sont excellents, Soule gère parfaitement son casting élargi, et chaque personnage a une voix propre.

Par ailleurs, mettre Beast et Johnny Storm dans l'équipe amène un nouveau souffle au titre que le précédent volume n'avait pas forcément, en ajoutant "le comique de service" et le "scientifique". Les deux personnages sont vraiment mis en avant voire carrément au centre de l'action, ont des motivations propres, et sont bien utiles ici. On multiplie les intrigues pour lancer le plus de choses possibles, et si on accroche à ça, c'est un régal.

Steve McNiven quant à lui n'est pas en forme olympique, comme il avait pu l'être sur Uncanny Avengers il y a un petit moment, mais s'en sort bien. Il a énormément de personnages à dessiner et chacun a sa personnalité visuelle, et si on peut déplorer un encrage un peu lourd, on se consolera devant la mise en scène de l'action et ses cadrages toujours à la hauteur.

Uncanny Inhumans (2015-) 002-000Uncanny Inhumans #2

Marvel Comics • Par Charles Soule & Steve McNiven • $3.99
Voilà le vrai départ de la série, passé un premier numéro beaucoup trop indigeste. Les personnages sont étoffés, les intrigues se multiplient, et le méchant est réussi : Soule a tout pour réussir un titre aussi excellent que le premier volume.