The Mighty Blog

Uncanny X-Men #19.NOW

Depuis quelques épisodes de Uncanny X-Men, Brian Michael Bendis nous réservait que des épisodes one-shots. D'un coté, on se demandait s'il avait une histoire à nous fournir ou pas. De l'autre, ces épisodes étaient tellement passionnants qu'on l'excuse. Cet épisode estampillé du ".NOW" - indiquant qu'il s'agit d'un épisode idéal pour prendre la série en cours - est le début d'un arc qui réunit les éléments que le scénariste a placé depuis le début de la série.

On ne prend pas le même plaisir à lire All-New X-Men et Uncanny X-Men. Il faut dire que Bendis joue sur deux fronts bien distincts. Dans cette série, il introduit de nouveaux personnages qui gravitent autour d'anciens personnages plutôt ambiguës. Cyclops a la réputation d'être un terroriste fraîchement échappé de prison. Et, notamment avec le précédent épisode, on voit bien que malgré ses actions qui se sont radicalisées, il est toujours le X-Man qu'il a été. Et c'est en tirant cette ficelle que la jeune Eva arrive à convaincre Scott à aller voir ce que Cerebro a détecté.

Tout ce que Bendis nous a montré ces derniers temps est utilisé : the Hand et le sort que réserve Mystique à Dazzler, le "licenciement" de David Bond, les cours de magie qu'a prodigué Dr Strange à Illyana, les nouvelles Sentinelles du S.H.I.E.L.D. et l'ennemi mystérieux qui surveille l'équipe de Cyclops.

L'épisode est assez bien construit pour qu'il ne fasse pas fourre-tout, mais il fait plus présenter l'etat des lieux que faire vraiment avancer l'intrigue. Mais la fin de l'épisode laisse présager que l'histoire que nous réservait Bendis arrive.

Graphiquement, Chris Bachalo est irréprochable. Même si cet épisode semble moins tailler pour lui que d'autres qu'on a pu lire auparavant. Plus générique.

Uncanny-X-Men-19.NOW-CoverUncanny X-Men #19.NOW

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis &  Chris Bachalo • $3.99
Le .NOW accolé au numéro de l'épisode ne ment pas : il s'agit d'un bon point d'entrée pour découvrir le titre. Pour les lecteurs de longue date, il s'agit plutôt d'un épisode sympathique mais qui commence à dévoiler ce que nous réservait Bendis jusque-là.