The Mighty Blog

Uncanny X-Men #2

Cullen Bunn et Greg Land continuent d'écrire l'équipe mutante en colère, presque héritière de X-Force, qui veut défendre les siens. Après un premier numéro décevant, il s'agissait de redresser sérieusement la barre pour l'auteur, à défaut de se faire aider par son "dessinateur". Est-ce que ça a marché ? Pas vraiment...

Le premier numéro de la série avait des choses convenables à présenter, mais le faisait dans un esprit tellement "Années 90" que ça en devenait gênant. J'espérais pour ce second numéro qu'il n'allait pas sombrer dans les mêmes travers, et qu'on aurait quelque chose de plus convenable. Au final, Bunn écrit toujours aussi mal, et Greg Land me met en colère.

L'équipe s'est bien rendue compte qu'on massacrait les mutants guérisseurs, et va donc tenter d'en sauver un. Pendant ce temps là, on retrouve Mystique dans une intrigue qui sort de nul part et qui n'a pas d'incidence pour ce numéro. Il faudra attendre la suite pour la voir revenir...

C'est tout. On peut résumer le numéro en trois lignes, et même si ça pourrait ne pas être un problème pour certains titres, ça l'est réellement ici. Il ne se passe rien d'intéressant, c'est un concours de celui ou celle qui lancera la petite réplique cinglante/grasse le plus rapide, les rapports entre les membres de l'équipe n'existent pas, et on s'ennuie. On redécouvre quand même un mutant relativement obscur qui disparaît bien vite, et qui ferait presque penser que le boulot de Bunn est de nettoyer les rangs des vieux mutants.

Le script en lui-même n'est pas mauvais non plus, c'est un titre globalement bourrin, mais on s'ennuie. Il n'y a rien à proposer, aucune ambition, aucune âme, et la lecture est pénible. Même Bendis, que j'ai pourtant fini par redouter sur ses numéros récents, avait réussi à rendre le début de ses titres mutants passionnants. Là, les héros ne sont pas convaincants, les méchants font de la figuration en fronçant très fort les sourcils pour montrer qu'ils sont méchants, et on s'ennuie. Sauf qu'un mauvais script par un bon dessinateur peut être sauvé, mais avec Greg Land, c'est honteux.

"C'est à dire qu'il sait faire de très bon story-boards, avec des découpages et une mise en scène soignés, et qu'il calque les visages de tous ses personnages sur ceux qu'il a calqué des années avant, eux-mêmes calqués sur des actrices de film X. Google vous confirmera ça sans problème, et ce numéro ne déroge pas à la règle. Malgré une colorisation assez réussie de Nolan Woodard, Land ne se sort pas les doigts du calque, et sort les mêmes visages complètement absurdes et déplacées, avec ses personnages qui ont TOUJOURS le même sourire, toujours les mêmes expressions faciales, et toujours les mêmes têtes d'actrices porno. Je comprends qu'il soit rapide et que Marvel continue de faire appel à lui pour ça, mais à un moment donné, ce n'est plus possible"

Oui, j'ai repris ce paragraphe de la précédente critique. Je refuse de me fatiguer pour lui. Je pourrais cependant rajouter que c'est encore moins inspiré qu'avant, que les efforts de mise en scène sont absents, et que les couleurs sont très impersonnelles. Mais ça serait remuer le couteau dans la plaie...

Uncanny X-Men (2016-) 002-000Uncanny X-Men #2

Marvel Comics • Par Cullen Bunn & Greg Land • $3.99
Cullen Bunn confirme que ses réussites sur les titres solo sont des exceptions, tant ce titre fait de la peine. Malheureusement tiré vers le bas par un "dessinateur" fainéant, le titre n'a rien à offrir, et fait office de pire titre de cette nouvelle gamme Marvel.