The Mighty Blog

Weirdworld #2

Toutes les séries de Secret Wars ne sont pas directement liées à l'événement. À vrai dire, celles dédiées aux warzones, comme Weirdworld, s'intéressent plutôt à la vie dans les différents territoires qui composent le Battleworld. Une bonne excuse pour certains auteurs, comme Jason Aaron, de finalement raconter quelque chose de différent de leurs travaux chez Marvel Comics.

Arkon est perdu dans le Weirdworld, le terrible territoire dirigé par la Baronne Morgan LeFay. Le barbare recherche un moyen de rentrer chez lui retrouver sa destinée. Il a dessiné une carte sur laquelle il note tous les petits secrets du monde étrange en espérant qu'il finira à trouver la route vers son royaume. Alors qu'il pensait pouvoir s'évader à dos de dragon, la Baronne récupère l'animal et enferme Arkon. Il découvre alors qu'il n'est pas le seul à être perdu dans Weirdworld.

Ce second épisode m'apporte ce que je voulais lire avec Secret Wars. En effet, j'espérais voir les auteurs prendre des risques en sortant des licences oubliées ou des héros mis de côté plutôt que de se reposer uniquement sur des sagas connues et reconnues. Aaron réalise mon fantasme. Non seulement, il nous sort Arkon - qu'il rend plutôt classe mais je reviendrais sur ce point plus bas, en plus il nous ressort Crystar The Crystal Warrior, le héros basé sur les jouets du même nom. Il n'est pas le héros le plus connu - d'ailleurs je ne connais que les couvertures - mais justement, c'est assez drôle de le voir. De plus, Aaron ne rend pas ça indigeste de manière que même si le lecteur ne connait pas Crystar, il peut quand même suivre allègrement l'histoire.

Jason Aaron s'amuse avec son monde étrange et, surtout, avec son héros. Il y a du Conan dans Arkon. Pardon, Arkon est un Conan qui ne dit pas son nom. C'est un peu comme si le scénariste avait trouvé le prétexte tout trouvé pour écrire les aventures du Sumérien.

Mike Del Mundo assure le spectacle. Son Arkon a tout de Conan mais en respectant la gestuelle du personnage de Marvel. En effet, lorsque le héros attrape la corde envoyée par Crystar, on revoit le personnage tenir à pleine main l'un de ses éclairs. C'est assez plaisant de voir le dessinateur avoir un découpage aussi efficace même s'il est pas original. Comme quoi, avec de bonnes directions, il est capable d'avoir une bonne narration, pas comme sur Elektra.

Weirdworld-002-CoverWeirdworld #2

Marvel Comics • Par Jason Aaron & Michael Del Mundo • $3.99
Weirdworld est une très bonne surprise. En plus d'être magnifiquement illustrée, la série est plaisante à lire et arrive à passionner. Bref, vivement la suite.