The Mighty Blog

Wolverine #13

Fin du volume 5 de la série Wolverine avant le lancement du 6ème volume le mois prochain. Paul Cornell nous promettait un tout nouveau statu-quo et, je ne sais pas pourquoi, je me sens un arnaqué dans l'histoire...

Wolverine a été infecté par un virus du Microverse qui lui a bloqué son pouvoir auto-guérisseur. Apprenant la nouvelle, Sabretooth et son organisation de tueurs, The Hand, profitent de l'occasion pour attaquer le mutant... afin de le tuer. Ou pas...

Marrant les défauts de cet épisode sont les qualités du précédent ; Cornell prend son temps pour faire mal à Wolverine. Mais là, ça fait 3 épisodes au rythme mou. Et puis après le cliffhanger du précédent on s'attendait à autre chose. A vrai dire, l'idée n'est pas idiote : mettre Wolverine face à ce qu'il a toujours été et surtout qu'il en prenne conscience. Mais cela rend l'épisode extrêmement bavard et on se retrouve à tourner les pages en grommelant : "c'est bon, on a compris là !".

Mais revenons sur ce qui devrait être l'événement de cet épisode, ce qui devait changer le statu-quo de la série. A vrai dire, on retrouve bel et bien un Wolverine changé mais pas incroyablement changé... Et puis, je ne sais pas, on a l'impression que cela n'impactera en rien la suite... Surtout, qu'on a lu la "suite". Je m'explique : dans cette aventure, on voit Wolverine sans son pouvoir auto-guérisseur et il est accompagné par Kitty. On a vu que dans Uncanny Avengers et Battle Of The Atom, le griffu n'avait pas son pouvoir (certains lecteurs ont même été surpris). Mais surtout, on a vu Kitty partir de l'Académie Jean Grey. Du coup, cette saga se passe AVANT Battle Of The Atom. Donc la seule véritable conséquence de cet arc "Killable", de voir "The Wolverine mort maintenant"* n'est pas crédible. La faute n'est pas à imputer à Cornell mais à l'éditorial qui gère assez mal cet événement qui, au final, n'en est pas un.

Lors de l'épisode 10, je comparais cet arc à un de Captain America (Streets Of Poison) et je trouve que la fin de l'épisode (et donc de l'arc et de la série) ressemble à l'un des cliffhangers d'un épisode intermédiaire de Streets Of Poison... Et oui, on a l'impression que l'histoire n'est pas finie et que rapidement, on aura un revirement de situation (nouveau prétexte pour un prochain relaunch ?).

* Lisez l'épisode pour comprendre.

Wolverine-v5-013-CoverWolverine #13

Marvel • "Killable (6/6)" Par Paul Cornell & Alan Davis • $3.99
Sans être une lecture désagréable, Cornell nous offre une fin d'arc (et de série) plutôt plate et molle. Émotionnellement touché, Wolverine pourraît devenir intéressant par la suite mais l'éditorial nous à déjà montré dans d'autres titres un Logan assez peu affecté par les événements. Du coup, on se retrouve plus déçu à la fin de la lecture que vraiment excité à lire une nouvelle série à partir du mois prochain...