The Mighty Blog

Wonder Woman #6

Qui est-ce qui parle le Wonder Woman ?

Greg Rucka et Nicola Scott continuent de raconter les origines de Wonder Woman un épisode sur deux avec l'arc narratif Year One. Steve arrive dans le monde des hommes avec Diana ce qui inquiète les supérieurs du jeune homme.

L'accueil que le monde des hommes réserve à Diana est pour le moins étrange. Aucune violence physique ne lui est faite ni aucune insulte ne lui est proférée mais elle est jetée en prison parce qu'elle est présumée coupable. Steve essaie alors de convaincre sa supérieure Etta Candy que les amazones veulent notre bien.

Rucka gère très bien la différence culturelle. Diana ne parle pas "l'homme" et elle ne le comprend pas non plus. L'inverse est donc vrai et cette non-communication entraîne les conséquences citées ci-dessus. Mais, c'est un mal pour un bien puisque la jeune femme va recevoir une visite inattendue.

Je ne pèserai pas mes mots en disant que cet épisode est génial. L'arc s'avère être une très grande surprise avec une modernisation des origines tout en respectant le matériau original. En plus, Rucka en profite pour étoffer le casting de la série avec un personnage que les fan adorent. En plus, tour à tour, on rit, on est ému par ce que vit Wonder Woman, touchés par les gens qui l'entourent et qui semblent l'apprécier.

Et puis, Nicolas Scott signe encore de belles planches. Celle où les animaux se présentent à Diana est magistrale. Mais, ce n'est pas tout, elle dessine de beaux visages expressifs. On lit un mélange de peine et d'attachement sur le visage des gens qui ont mis Wonder Woman en prison. Enfin, je trouve ça rigolo que le seul personnage qui se met nu dans la série est Steve. Je vais commencer à croire que ce jeune homme est un peu exhibitionniste.

wonder-woman-006-coverWonder Woman #6

DC Comics • "Year One Part 3" par Greg Rucka & Nicola Scott • $2.99
C'est génial !!! (Je pense sincèrement que cela suffit pour conclure la critique de cet épisode qui est tout simplement génial.)