The Mighty Blog

Wrath of the Eternal Warrior #3-4

Cela faisait un moment déjà que je n'avais pas écrit sur Wrath of the Eternal Warrior, l'excellente surprise de Valiant concoctée par Robert Venditti et Raul Allen. Eh bien, je me rattrape en critiquant les deux derniers épisodes du premier arc.

Gilad est mort en faisant son devoir. Sauf que la mort du guerrier éternel n'a rien à voir avec celui du commun des mortels. Il retrouve un bref instant toutes les familles qu'il a pu avoir durant ses 3000 ans d'existence et, surtout, la seule femme qu'il ait jamais aimé. Malheureusement, les forces les plus obscures qui soient réclament le retour de Gilad dans le monde des vivants. Vous l'aurez bien compris qu'il s'agit en fait d'un piège. Ce n'est pas ce qui fait peur à notre héros.

Wrath-of-the-Eternal-Warrior-003-CoverWrath of the Eternal Warrior #3

Valiant Comics • Par Robert Venditti & Raul Allen • $3.99
Dans cet épisode, il ne passe pas grand chose de concret mais Venditti et Allen arrivent pourtant à nous captiver avec leur narration saccadée et l'ambiance qu'ils arrivent à instaurer depuis le début. Nous voyons Gilad torturé avant de pouvoir se libérer et montrer comment avec ou sans hache, il ne rigole pas et il est dangereux. J'avoue, par moments, j'ai l'impression qu'il me manque des informations afin de profiter pleinement de la série. Pourtant, je reste conquis.

Wrath-of-the-Eternal-Warrior-004-CoverWrath of the Eternal Warrior #4

Valiant Comics • Par Robert Venditti & Raul Allen • $3.9
Ce quatrième épisode est le dernier du premier arc et mène directement à la suite - à savoir le prologue d'un prochain arc, Labyrinth. En attendant, Gilad combat Hommungus, le chef de la horde maléfique qui veut le retenir prisonnier. La mise en parallèle entre l'action efficace du guerrier contre le démon et les scènes de dialogues entre les membres de la famille de Gilad est aussi bien trouvée que déprimante. Venditti arrive à nous déchirer le cœur avec peu de chose, sans de longs textes, seulement une mise en scène bien trouvée.

Ce que je retiens surtout de ce premier arc de Wrath of Eternal Warrior sont les dessins de Raul Allen aidée de Patricia Martin. L'ensemble est autant graphique que narratif. Les idées de mise en page sont somptueuses et les personnages sont très expressifs. Ce dessinateur assez peu connu mérite toute votre attention. Il est devenu mon coup de cœur artistique de l'année passé et il le reste.