The Mighty Blog

X-Force #2

Parfois il y a des comics qui séduisent ou rebutent d'un seul coup. Il y a ceux-là, et il y a X-Force par Simon Spurrier. Le titre se fait démonter un peu partout, il est rempli de défaut évident, mais il y a quelque chose qui attire dedans, qui force à continuer. Mais pour combien de temps ?

Le premier numéro m'avait laissé perplexe, mais j'ai décidé de laisser sa chance au numéro suivant. La piste lancée par le précédent numéro est largement développée ici, et l'équipe cherche le responsable des agissements de manière plutôt musclée, comme à son habitude.

Spurrier bénéficie énormément du fait que Cable soit un personnage qui s'écrit tout seul. Il est ici un vrai leader, mais a aussi un aspect moralisateur et presque politicien. C'est un mélange de Solid Snake et d'Abraham Lincoln qui est vraiment efficace, et rattrape les errements dans l'écriture d'autres personnages très répétitifs, comme Psylocke et Fantomex. Les deux semblent pour l'instant emprisonnés dans leur relation héritée d'Uncanny X-Force de Remender, mais n'en décollent pas depuis, et il est vraiment temps que ça évolue...

La série avance enfin, en posant quelques questions qui laissent perplexe. Non seulement Cable semble avoir énormément de secrets pour son équipe, mais les liens qu'il a avec de nombreux leaders du monde mutant peut laisser penser que ça jouera un rôle pour la suite. L'écriture est riche est fluide, et Spurrier se débrouille plutôt bien avec son intrigue. Le problème est pour l'instant que ses personnages n'ont pas tous d'identité propre, Psylocke, Fantomex, Dr. Nemesis sont beaucoup trop similaires à ce qu'en avait fait d'autres auteurs avant, et ne permettent pas à la série de vraiment décoller. L'intrigue classique n'aide par ailleurs pas à vraiment donner une identité au titre ; hormis dans quelques moments intéressants, il n'y a pas de vraie surprise qui pourrait vraiment permettre au titre d'avoir une vraie identité.

S'il y a par contre une chose que je n'aime vraiment pas, c'est les dessins de Rock He Kim. S'il apporte un brin de couleur et d'action dans ce numéro, son trait froid étouffe l'intrigue plus qu'il ne la sert, et rend le numéro immédiatement fatiguant. Son style pourrait parfaitement correspondre à une autres série, je le verrais bien sur une série Transformers où il ferait des merveilles, mais là ce n'est pas possible...

X-Force (2014-) 002-000X-Force #2

Marvel Comics • Par Simon Spurrier & Rock He Kim • $2.99
Pas bon, pas mauvais, X-Force démarre enfin sérieusement et peut se révéler intéressante si l'équipe créative décide de se réveiller et de voir tout le potentiel qu'elle a. En attendant, c'est une série moyenne, voire médiocre, mais qui a du potentiel.