The Mighty Blog

X-Force #8

Numéro après numéro, X-Force continue de surprendre et d'être une des meilleures séries mutantes du moment. Cette fois, Simon Spurrier emmène une équipe de soldats anglais en mission dans le désert, apparemment sans X-Force...

Chaque numéro de cette série me fait l'aimer un peu plus. J'ai peur que les ventes médiocres l'amènent à une fin prématurée, donc il est indispensable d'en profiter dès maintenant. Alors que Bendis tourne en rond avec ses équipes, Spurrier fait vraiment avancer son intrigue, et surtout ses personnages. Tous pourris d'une manière ou d'une autre (et le mot a tout son sens), les petits secrets de l'équipe commencent à s'accumuler et à les étouffer.

Du coup, l'auteur fait apparemment une pause dans la traque de Volga, et se concentre sur un jeune reporter, envoyé dans des montagnes qui rappellent forcément l'Afghanistan ou l'Irak, pour rencontrer une équipe de soldats presque sur-humains... X-Force semble bien loin.

Dire plus de choses sur l'intrigue serait spoiler le principe même de l'épisode, mais on peut au moins parler du style. C'est totalement différent des autres numéros, et surtout différent de ce qu'on lit généralement chez Marvel. Extrêmement riche, quasiment toute l'histoire passe par des extraites du journal du narrateur/personnage, ce qui rend chaque page surchargée de textes. Ce n'est pas gênant en soi, surtout quand ça évoque énormément les dizaines d'autres BD/comics qui comportent des récits de guerre. C'est extrêmement bien fait, et si j'avais peur en feuilletant le numéro que ce soit trop bavard, il faut avouer qu'en quelques pages, Spurrier arrive créer des personnages intéressants et surprenants... Et cette dernière page, bon sang...

On ne voit pas forcément si c'est une pause dans l'arc en cours ou quelque chose qui vient s'insérer dedans (j'en doute), mais ça permet à la série de faire une pause après les trois derniers numéros. Pourtant, il y a de nombreux rebondissements dans le numéro, et il s'y passe plus de choses que prévu. Le mélange du récit de guerre et du comic-book super-héroïque est excellent, et finalement assez ambitieux.

Avec le script qui est énormément narratif et pas forcément porté sur l'action, Rock-He Kim est parfait. Son style très froid et métallique va bien avec les scènes plus "calmes", et la mise en image des scènes d'action est parfaite. Les personnages ont une classe monstrueuse, l'action efficace, et chaque apparition des personnages principaux renforce le côté "prédateur" des personnages.

X-Force-008-(2014)-(Digital)-(Nahga-Empire)-001X-Force #8

Marvel Comics • Par Simon Spurrier et Rock-He Kim • $3.99
La série mérite tellement plus de succès que ça en devient énervant. Avec ce numéro ambitieux et étrange, Spurrier prouve qu'il est capable de beaucoup de choses. Habituez vous au style du dessinateur et jetez vous sur cette série incroyable.