The Mighty Blog

X-Men #1 - 100th Anniversary

Pour fêter son centième anniversaire, Marvel a eu l’idée de faire des titres évènements, qui se passent dans un des futurs possibles. Pour le titre X-Men, on se retrouve en 2061, et Cyclope vient d’être élu président des États-Unis

L’idée un peu folle de Marvel est sur le papier géniale : créer un comics qui serait basé sur des années de continuité pas encore écrites, mais qui pourraient se passer. On se retrouve finalement avec un gros What If, et ce numéro ne tient pas ses promesses… L’idée d’avoir Scott Summers en Président des Etats-Unis est géniale, mais sur ce numéro ça ne marche pas.

On se retrouve donc pour la soirée d’investiture du président nouvellement élu, et une mystérieuse force va attaquer les mutants, en plus d’une foule déjà hostile aux mutants. Écrire une histoire aussi riche en vingt pages était un exercice difficile, mais plutôt que de tenter quelque chose d’innovant (ou de la finir sur un autre numéro, qui sait…), Marvel sort de son chapeau la pire excuse possible, le retcon sorti de nulle part. Du coup, tout ça n’a servi à absolument rien, et non seulement cette histoire qui promettait beaucoup est annulée (mais on pouvait s’y attendre), mais l’utilisation du voyage dans le temps est un modèle de ce qu’il ne faut pas faire.

Du coup, on a une histoire qui s’efface avant même sa fin, et la dernière page entérine le côté absurde et inutile de la chose. A presque 4 euros, c’est honteux de la part de Marvel, qui aurait pourtant pu faire quelque chose de génial. Le scénario de Robin Furth était plutôt bon, le côté « que sont-ils devenus » du futur était sympa au départ, mais la fin n’a aucun sens. Plutôt que de proposer un vrai one-shot qui donnerait une bonne conclusion à une histoire, il se contente de tout effacer en disant  ‘non non vous n’avez rien lu, oubliez ça’. Sauf que le porte-monnaie a une bonne mémoire lui…

Seuls les dessins de Jason Masters sauvent le tout, avec ses doubles pages pleines de détails, et ses scènes d’actions réussies. On finit par se dire que l’intérêt est au moins de mettre des auteurs méconnus sur des titres Marvel, et que c’est comme ça qu’ils gagneront leurs lettres de nobles. Sauf que le scénario ne justifie pas ça…

xmen anniv coverX-Men #1 - 100th Anniversary

Marvel Comics • Par Robin Furth & Jason Masters• $3.99

Quelle perte de temps… On aurait pu avoir un vrai Cyclope président (car on sait tous que Cyclope avait raison !), et on se retrouve avec un festival de retcons moisis, et un voyage temporel terriblement mal écrit. Passez votre chemin, vous avez mieux à lire.