The Mighty Blog

Years of Future Past #4

Basé sur le futur alternatif créé par Chris Claremont et John Byrne en 1980, Years of Future Past de Marguerite Bennett et Mike Norton nous montre un monde dans lequel les mutants sont enfermés dans des camps et toutes les solutions sont bonnes pour améliorer leur condition.

Ha la la ! Que la couverture signée Art Adams est belle ! Il s'agit bien là de l'une des choses positives de la série, ses couvertures qui auront toutes été magnifiques. Celle du prochain épisode l'est tout autant. Je ne me rappelais plus si j'avais déjà évoqué le travail de l'artiste qui fait un travail formidable. Du coup, c'est fait.

Clairement, à l'intérieur, c'est moins joli même si j'aime bien le style de Mike Norton, assez proche d'un Paul Smith. Par contre, je trouve qu'il rame un peu avec les scènes de dialogue. Peut-être que les consignes de Bennett ne lui permettent pas de trouver le pep's nécessaire de rendre l'ensemble moins bavard qu'il ne l'est. Parce que, oui, s'il y a bien un défaut à trouver c'est le côté verbeux de l'ensemble. Certains moments - comme la page finale - perdent en intensité à cause de ça. De plus, la scénariste se perd un peu dans ses textes sortant des références presque anachroniques si l'on se réfère au contexte de l'histoire. Tout comme le fait de voir la tombe de Nightcrawler dans un flashback.

Mais, ce ne sont finalement que de petits défauts. Bennett installe une situation complexe dans laquelle les protagonistes sont désespérés et leurs actes justifiables. Le récit est vraiment intelligent. Tout comme l'utilisation de personnages créés pour l'occasion qui eux subissent les choix et les actions de ceux que l'on connait. Sans dire qu'il s'agit de l'une des meilleures histoires sur les X-Men que j'ai pu lire récemment, Bennett nous en propose une qui mérite notre attention.

Years-Of-Future-Past-004-CoverYears of Future Past #4

Marvel Comics • Par Maguerite Bennett & Mike Norton • $3.99
Malgré de petits défauts, Years of Future Past est une très bonne lecture. J'ai hâte de voir comment cela va se terminer. En tout cas, Bennett se refuse de prendre des chemins faciles et elle apporte des réflexions intéressantes. C'est une histoire sur les mutants comme on les aime.