On aurait pu vous l'annoncer via notre rubrique Actu Comics, mais c'est bel et bien par un article grognon que je préfère le faire : Jason Aaron quitte Amazing X-Men, arrêtant définitivement d'écrire pour la franchise X-Men. Cela est une triste nouvelle vu ce que l'auteur barbu a offert aux lecteurs ces dernières années. Mais ce qui me fait grogner c'est plutôt la nouvelle qui va avec : l'équipe créative de remplacement.

Il est toujours un peu difficile d’expliquer pourquoi on aime ou pas quelque chose. Il est d’autant plus difficile de l’expliquer sans paraître pour un fanboy ou un hater. Du coup, je ne me prononçais guère sur mon ressenti sur DC Comics surtout vu les virages pris il y a quelques années déjà (bien avant New 52 en fait). Tout simplement parce que je ne savais pas l’expliquer convenablement. Et puis, lors de la soirée d’inauguration du jeu vidéo Injustice: Les Dieux Sont Parmi Nous, j’ai eu le déclic de ce qui ne me plaisait pas dans l’univers et l’imagerie que la Distinguée Concurrence construit et entretient.

La numérotation, c'est sacré !

Lorsque tous les mois, on achète une série en single, on aime bien pouvoir ranger ces comics dans l'ordre. C'est la raison qui laisse penser qu'à chaque renumérotation de série chez Marvel, on va devoir réorganiser nos bibliothèques. Sauf que les nouvelles séries sont la continuité de la précédente. Du coup, on n'a pas de soucis dans notre rangement. Mais ce que vient de faire DC Comics va nous poser de nombreux problèmes d'organisation. Explications.

Panini, fais quelque chose...

Aujourd'hui, le Grumpy Post est en direction de Panini Comics. Les gens ont souvent tapé sur les doigts de l'éditeur mais selon moi jamais pour les bonnes raisons ou un peu trop facilement. Si moi, aujourd'hui je dédie cet article grognon à l'éditeur c'est pour notre confort de lecture.

À quand des dessins-animés destinés à un public féminin ? Et bien, selon Paul Dini, producteur des cartoons chez Warner, on n'est pas prêt d'en voir. Ce n'est pas de sa faute, c'est que les producteurs exécutifs (ceux qui mettent des sous sur la table) sont persuadés que les filles n’achèteront pas les jouets du show. Non, vous ne rêvez pas...

Le spoil est mort !

Voici la nouvelle politique de la promotion : le spoil ! Impossible de l'éviter puisqu'il permet de vendre des comics ou des films. Mais si le spoil est un outil promotionnel, peut-on encore parler de spoil ?