AccueilCritique

WandaVision, le compte-rendu épisode par épisode

Avis, compte-rendu et analyse (avec spoilers) des épisodes de la première série TV de Marvel Studios.
Bannière de la critique de la mini-série WandaVision
Image : Marvel Studios / Disney+

WandaVision est la première série TV produite par Kevin Feige et ses studios Marvel s''inscrivant complètement dans la continuité du Marvel Cinematic Universe (MCU). Elle est aussi le démarrage de la nouvelle Phase de cet univers et, surtout d'une nouvelle politique éditoriale mélangeant blockbusters cinématographiques et mini-séries qui seront diffusées sur le service de vidéo à la demande Disney+.

Critique de WandaVision

Affiche de la série WandaVision
WandaVision
Mini-Série - 9 épisodes
Supervisée par Jac Schaeffer • Avec Elizabeth Olsen, Paul Bettany, Katrhyn Hahn, Teyonah Parris, Debra Jo Rupp, Fred Melamed...
Disney+ • 2021

Fort de 23 films qui ont eu un succès notable en salle, Marvel Studios a surtout relevé le défi de créer un véritable univers partagé au cinéma créant son propre folklore en prenant pour base des histoires issues des comics tout en conservant les spécificités des blockbusters hollywoodiens. Du coup, c'est assez intriguant de savoir ce que les équipes de Feige sont capables de faire en série TV.

À titre personnel, même si j'apprécie les divertissements que les studios proposent au cinéma, j'attends surtout qu'ils renouvellent les formules et osent des choses nouvelles. C'est en tout cas ce que laisse penser le premier trailer de leur première série télé.

Je n'ai quasiment pas vu d'autre bande-annonce et j'ai évité le maximum d'information - d'autant plus que certaines annonces gâchent un peu les premiers épisodes. Ce que je sais, c'est que Marvel Studios s'est inspiré de la formule de The Mandalorian pour créer un ensemble d'épisodes aux intrigues bien marquées mais avec un fil rouge bien marqué. En tout cas, j'ai eu quelques surprises que j'explique ci-dessous mais j'ai aussi été étonné par le format d'épisodes d'environ 30 minutes ce qui colle parfaitement à l'ambiance sitcom voulu par la série TV.

La série a ainsi débuté le 15 janvier 2021 et devrait se terminer aux alentours du 5 mars avec une diffusion d'un épisode par semaine, sauf pour la première qui aura le droit à deux. Ainsi, entre deux, je te propose un petit compte-rendu épisode par épisode.

Bien évidemment, ce qui suit contient des informations importantes sur le déroulé de la série. Néanmoins, je vais éviter les spoilers dans cet article. Si par contre, tu cherches des informations sur les références cachées et les analyses précises sur chaque épisode, je t'invite à chercher les articles dédiés sur cette page.


Episode 1

Réalisé par Matt Shakman • Ecrit par Jac Schaeffer

Illustration de Episode 1 de WandaVision
Image : Marvel Studios / Disney+

Je suis réellement surpris par la forme de cet épisode qui nous plonge directement dans l'ambiance d'un sitcom des années 50 filmé en direct. C'est donc volontairement surjoué, il y a des approximations, conservant ainsi l'authenticité de The Dick Van Dyke Show et I Love Lucy, les deux shows qui servent de référence.

On découvre alors que pour la première série signée Marvel Studios, les équipes de Kevin Feige font quelque chose d'audacieux parce qu'il s'agit réellement d'un épisode de sitcom et cela pourra freiner celles et ceux qui cherchaient en WandaVision une série d'action.

Moi, j'ai adhéré complètement à la formule et j'ai surtout eu un frisson lorsque l'épisode sort de son format sitcom pour nous montrer une scène dérangeante (celle déjà teasée dans la bande-annonce).

Episode 2

Réalisé par Matt Shakman • Ecrit par Gretchen Enders

Illustration de Episode 2 de WandaVision
Image : Marvel Studios / Disney+

Je trouve que c'était une excellente idée de dévoiler les deux premiers épisodes en une seule fois. Si le premier est un joli exercice de style nous teasant les événements étranges, celui-ci dévoile un peu l'intrigue et, surtout, le concept de la série TV. Nous allons ainsi voyager dans les décennies en revisitant un sitcom de l'époque. Ici, Ma Sorcière Bien-Aimée et Jinny de Mes Rêves sont les références évidentes.

Si l'intrigue se dévoile lentement, ce deuxième épisode de WandaVision devient un grand prétexte à fourrer des easter-eggs partout. Est-ce pour nous teaser les événements à venir ou pour faire plaisir les fans ? Peut-être les deux, en tout cas, les théories commencent à paraître un peu partout sur la toile montrant que la série ne laisse pas insensible.

Faut être franc, je suis aussi à fond. Comme sur le précédent épisode, je me suis redressé lorsque l'épisode sort du schéma de sitcom. Et, mine de rien, j'apprécie aussi le côté nunuche du sitcom.

Episode 3

Réalisé par Matt Shakman • Ecrit par Megan McDonnell

Illustration de Episode 3 de WandaVision
Image : Marvel Studios / Disney+

Cette fois, la série nous plonge dans les années 70 avec des sitcoms dont je n'avais jamais entendu parlé mais qui semblent cultes aux Etats-Unis, dont Mork and Mindy dans lequel a débuté un certain Robin Williams.

Encore une fois, nous avons le droit à de l'humour gentil et quelques références bien amenées aux comics. Mais, cet épisode est surtout marqué par quelques indices sur ce qui se passe et une scène incroyable qui nous sort de la forme de sitcom.

Et c'est là que je me rends compte que toutes les théories et les choses cachées qu'on a pu voir sur le net essaient de voir quelque chose de plus subtile qu'il n'y paraît, pourtant les scénaristes de WandaVision vont frontalement accordant de l'importance aux éléments nécessaires. Et, justement, je pense qu'il n'y a pas de subtilités dans tout ce qu'on a vu, simplement une bonne maîtrise des éléments distillés par-ci par-là.

Après tout, Marvel Studios fait après tout une série télé familiale sur un service de VOD tout public, il n'essaie pas de faire un Legion ou un Twin Peaks. Il y a beaucoup de références, de choses cachées, mais l'histoire n'essaie pas d'être alambiquée. Ce qui n'empêche pas Jac Schaeffer d'avoir opté pour une mise en forme élégante et un parti pris qui fait vraiment sortir des schémas habituels des films et séries sur les supers.

En tout cas, j'aime beaucoup ce que je vois et à chaque fois que les épisodes sortent du principe de sitcom, je me redresse me prenant véritablement au jeu.

Episode 4

Réalisé par Matt Shakman • Ecrit par Bobak Esfarjani et Megan McDonnell

Illustration de Episode 4 de WandaVision
Image : Marvel Studios / Disney+

"Interruption du programme", tel est le nom de cet épisode 4 qui est assez évocateur. Suite aux révélations de la fin de l'épisode précédent, nous nous intéressons à ce qui se passe à l'extérieur de la série télé autour de Wanda et Vision.

L'épisode est atypique pour WandaVision pourtant il est celui qui s'approche plus des productions de Marvel Studios. À vrai dire, j'ai pensé aux Marvel One-Shots, ces court-métrages que le studio produisait après certains films.

Bon, il y a beaucoup de révélations, le casting s'agrandit avec des figures connues (et je suis content), et l'épisode commence à dévoiler de nouveaux éléments sur le Marvel Cinematic Universe. Par exemple, je n'aurais pas penser voir ce qu'on voit dans la scène d'introduction dans WandaVision.

Il y a aussi de nouvelles questions qui se posent relançant l'intérêt de la série. Je veux voir la suite !

Episode 5

Réalisé par Matt Shakman • Ecrit par Peter Cameron et Mackenzie Dohr

Illustration de Episode 5 de WandaVision
Image : Marvel Studios / Disney+

Si tu n'as pas vu l'épisode, évite les spoilers parce que la surprise finale mérite d'être découverte devant l'écran. Mais, selon moi, ce n'est pas la chose la plus intéressante de ce cinquième épisode de WandaVision. Entre toi et moi, je pense même qu'il s'agit plutôt d'une blague méta tellement cela reprend un trope de sitcom, notamment utilisé dans Family Ties, l'un des shows des années 80 qui est pastiché cette semaine.

Ce qui est intéressant pour moi c'est plutôt tout le reste que ça soit la sortie d'écran, la vie de famille mouvementée du couple, la relation entre Wanda et Vision qui évolue, Agness qui prend de plus en plus de place, et surtout quelques petites phrases dites nous laissant présager que tout n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît.

C'est un très bon épisode qui casse la formule des premiers et qui enfonce de plus en plus la série dans le drame.

Episode 6

Réalisé par Matt Shakman • Ecrit par Chuck Hayward et Peter Cameron

Illustration de Episode 6 de WandaVision
Image : Marvel Studios / Disney+

C'est Halloween à Westview, tout le monde enfile son petit costume pour aller quémander des bonbons. Mais, Vision fait partie du comité de surveillance du quartier ce soir.

Pour l'instant, c'est l'épisode de WandaVision le moins solide en terme de rythme. J'avais déjà noté quelques soucis "techniques", mais ils étaient globalement oubliables dans leur contexte. Ici, il s'agit seulement d'un rythme moins... divertissant mais c'est pour exposer des choses intéressantes. Aussi, je note que l'alternance entre les points de vue est plus sage que sur le précédent, mais j'imagine que c'est normal puisque la résolution s'approche à grand pas.

Si de nouvelles questions sont posées, certaines réponses sont amenées balayant pour ainsi dire toutes les théories qu'on a pu voir apparaître sur le net depuis la semaine dernière. Il reste à savoir si l'agenda du méchant dévoilé cette semaine à un lien avec l'histoire de Wanda ou s'il s'agit d'opportunisme.

Cela reste en tout cas un très bon épisode et l'intrigue est toujours aussi passionnante à découvrir.

Episode 7

Réalisé par Matt Shakman • Ecrit par Cameron Squires

Illustration de Episode 7 de WandaVision
Image : Marvel Studios / Disney+

L'utilisation de l'évolution des sitcoms à travers les époques est vraiment très très maline puisque cela colle parfaitement à l'évolution que prend l'histoire. Une histoire qui arrive à sa fin donc les choses évoluent plutôt dans le but de résoudre les énigmes et d'emboîter les éléments énigmatiques entre eux. Maintenant, il est temps de préparer le final de la série. Mais, déjà certaines surprises nous attendent.

J'adore vraiment le show. Chaque vendredi, c'est un plaisir de découvrir la série dans laquelle je retrouve tous les éléments que j'adore dans les comics sortant des schémas des histoires de supers qu'on voit habituellement. Ce ne veut pas dire que ce n'est pas exempt de défauts, je trouve que les scénaristes ont tendance à faire certains raccourcis faciles afin de forcer des situations ou des révélations. Vu le format - et la forme, j'imagine que ce sont des choix qui font sens. En tout cas, cela ne gâche en rien le plaisir.

Episode 8

Réalisé par Matt Shakman • Ecrit par Laura Donney

Illustration de Episode 8 de WandaVision
Image : Marvel Studios / Disney+

Il était temps que la série mette tout en place et nous révèle ce qui s'est passé avant. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de twist et que l'épisode a répondu à toutes nos questions (il en reste en suspens).

Du coup, nous sommes dans un épisode plutôt explicatif mais qui garde ce côté théâtral que la série a su mettre en place. Clairement, c'est l'épisode le plus terre-à-terre jusque-là (le prochain le saura certainement plus) mais il y a une bonne raison. Jamais le personnage de Wanda Maximoff n'aura autant brillé, ses traumatismes qu'on a tous suivi un à un dans les films montrent son évolution.

Alors, oui, l'épisode raccroche les wagons, prend du temps pour expliquer certaines choses qui paraissaient évidentes pour certain·e·s mais tout cela avance dans le seul but de ne laisser planer aucun doute et, aussi, de travailler le personnage. Je fais partie de ceux qui pensent que lorsqu'une œuvre est trop dans l'explication, les scénaristes les prennent pour des cons. Ici, c'est plutôt un point de départ nécessaire à la ligne conducteur de l'histoire de l'épisode, une fois que les sitcoms sont montrés tout devient plus fin, plus subtile.

En tout cas, l'empathie avec le personnage de Wanda est bien réelle. Par contre, la chute arrive un peu de nul part.


Rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir le compte-rendu de "Episode 9"