AccueilBeyond Stories

WandaVision Episode 3 : références et analyse

Les événements prennent une tournure à la fois dramatique et inquiétante dans l'épisode 3 de WandaVision.
Illustration de Episode 3 de WandaVision
Image : Marvel Studios / Disney+

La série WandaVision a débuté et, à titre personnel, je suis très enthousiaste parce ce que j'ai pu voir. De ce fait, ça m'a donné envie de creuser un peu afin d'y trouver les références et les easter eggs, puis de les analyser ici sur le site.

Bien évidemment, ce qui suit contient des spoilers. De ce fait, si tu n'as pas encore regardé la série, je t'invite à ne pas lire la suite si tu ne veux pas te gâcher les éventuelles surprises. Si tu souhaites un compte-rendu épisode par épisode avec moins de spoilers, je t'invite à lire cet article que je mettrai à jour après chaque épisode.

Ce troisième épisode reprend son gentil délire de sitcom mais va prendre une tournure dramatique alors que le bonheur de Wanda et Vision semblait être à son comble.


"On passe à la couleur"

Réalisé par Matt Shakman • Ecrit par Megan McDonnell

Image : Marvel Studios / Disney+

Wanda est enceinte et cela va bien trop vite. Le couple n'a, selon les calculs de Vision, que jusqu'à vendredi pour préparer l'arrivée de l'enfant. Mais, il semble que le synthézoïde s'est trompé dans ses calculs savants...

Les sitcoms de la semaine

Le générique et l'aspect extérieur de la maison est inspiré de The Brady Bunch, un sitcom très populaire aux Etats-Unis mais complètement inconnu en France.

Il y a une autre source d'inspiration notable côté sitcom qui inspire l'intérieur, il s'agit de Mork and Mindy, un sitcom du milieu des années 70 dans lequel l'humaine Mindy est mariée à l'extraterrestre Monk (joué par Robin Williams). Lors de la dernière saison de cette série, il y a eu aussi un épisode avec une histoire de grossesse étrange et ultra-rapide, mais c'était Monk qui était enceinte (et il accouchait d'un œuf géant).

Extrait de Mork and Mindy
Extrait de Mork and Mindy, sitcom des années 70 (ABC)

L'autre référence marquante aux séries TV des années 70 est la scène pendant laquelle Wanda essaie de cacher sa grossesse à Geraldine. Elle utilise d'abord une veste et, encore plus grotesque, une panière à fruits puis d'un gros vase. Il s'agit bel et bien de techniques utilisées dans les séries télé parmi tant d'autres afin de masquer les grossesses.

Extrait de I Love Lucy
Extrait de I Love Lucy où la grossesse de l'actrice Lucille Ball est "cachée"

Hommages aux comics

Il y a deux références rigolotes aux comics.

Dans le générique, Wanda lit un magazine Glamouros avec sur sa couverture une jeune femme habillée complètement en rouge comme Scarlet Witch dans les comics. Au barbecue, Vision porte un t-shirt vert et jaune qui rappelle également sa tenue emblématique dans les BD.

L'autre référence (assez hilarante), c'est lorsque Wanda ne contrôle plus son pouvoir dans la cuisine et que le couple est pris de panique. Les deux finissent par prendre une pause qui, certes, rappelle un peu celle des Avengers dans les films de Joss Whedon, mais surtout la pause du couple sur la couverture du premier épisode de la mini-série The Vision and the Scarlet Witch #1 de 1982.

The Vision and the Scarlet Witch #1
Image : Marvel Comics
Un épisode charnière

Côté histoire, cela avance finalement très rapidement. Bon, à la maison, on avait déjà fait nos théories avant la diffusion de cet épisode et nous avions déjà détecté le pot aux roses (en tout cas, l'un d'entre eux).

En effet, lorsque la série quitte progressivement l'affiche en 4/3 pour passer en panorama 16/9e, la révélation est faite : nous savons où se passe l'action précisément et quel rôle tient -plus ou moins) le S.W.O.R.D. dans cette histoire. On peut alors imaginer que l'Organisation essaie de communiquer par plusieurs biais avec Wanda depuis l'extérieur ce qui explique les coups des branches sur la vitres ou l'appel radio.

Il y a le rôle des voisins et des voisines à définir. Sont-iels des créations de Wanda ou bien des entités démoniaques prêtes à mettre la main sur la jeune femme et ses pouvoirs ?

La publicité de la semaine

Un indice pourrait se trouver dans la publicité de l'épisode qui vante les mérites de Hydra Soak, un savon qui fait oublier qui on est et qui trouve "la déesse qui est en nous".

Illustration de Episode 3 de WandaVision
Image : Marvel Studios / Disney+

On sait maintenant que ces publicités sont liées à Wanda, des références à son passé (les missiles Stark et le Baron Strücker), peut-être que Marvel Studios nous révèle que Wanda a eu le cerveau-lavé par Hydra afin de lui donner des pouvoirs de déesse.

Ou, alors, il faut prendre cela comme une analogie à ce qui se passe dans la série en ce moment : Wanda a volontairement oublié son passé (ce qui semble être le cas) mais révèle des pouvoirs quasi divins afin de modifier sa réalité.

Geraldine et la réalité

Lorsque Geraldine (Teyonah Parris) apparaît dans l'épisode, il est évident que son pendentif est mis en avant. Il faut dire qu'il représente le logo qui hante la série depuis le début, celui du S.W.O.R.D. En tout cas, le show n'essaie pas de le cacher puisque la révélation à son sujet est faite en fin d'épisode.

Illustration de Episode 3 de WandaVision
Image : Marvel Studios / Disney+

Un peu avant celle-ci, il y a l'évocation de Pietro et des événements de Age of Ultron nous rappelant tout de même que le personnage a existé. Avouons que les films avaient plutôt tendance à vouloir nous cacher son existence. Mais, vu le contexte, c'est bien que les scénaristes en reparlent : la perte de son jumeau a forcément marqué Wanda et celle de Vision dans Infinity War a par conséquent rouvert les plaies de ce traumatisme.

Tommy et Billy

L'événement important de cet épisode est sans nul doute la naissance des jumeaux de Wanda et Vision qui sont prénommés Tommy et Billy.

Si dans les comics, les jumeaux nés dans The Vision and Scarlet With (vol. 02) #3 se prénomment Thomas et William, ceux-ci seront réincarnés plus tard dans le corps de deux adolescents qui rejoindront les Young Avengers, Tommy Shepherd alias Speed et Billy Kaplan-Altman alias Wiccan.

Illustration de Wiccan et Speed
Image : Jim Cheung (Marvel Comics)

Marvel Studios ne veut pas faire dans la subtilité et nous donne les noms des enfants tel qu'on les connaît maintenant.


Retrouve le décryptage de l'épisode 3 de WandaVision ci-dessous.